Collectif d’acteurs


De Valère Novarina

Mise en scène :
Gabriella Meroni

avec :
David Jeanne Comello

Musique :
Stephane Fromentin

NOVARINA Le discours aux animaux

LE DISCOURS AUX ANIMAUX : un homme, rempli des vies d’une humanité complète, nous parle d’amour, de solitude, de souffrance, de fraternité, de disparition… Dans une langue surréaliste et poétique, il nous parle de la condition humaine.
En se laissant porté par ce langage, qui casse le langage, on arrive à un autre langage, une dimension incroyablement humaine, la dimension de l’instant présent.
Ecouter la pensée d’un homme avec son corps, son âme, son esprit et son vécu.

… Mettre son corps au travail ! et d’abord, matérialistement, renifler, mâcher, respirer le texte. C’est en partant des lettres, en butant sur les consonnes, en soufflant les voyelles, en marchant ça très fort, qu’on trouve comment ça se respire et comment c’est rythmé. Semble même que c’est en se dépensant violemment dans le texte, en y perdant souffle, qu’on trouve son rythme et sa respiration… tuer, exténuer son corps premier pour trouver l’autre – autre corps autre respiration, autre économie – qui doit jouer…


Production : Théâtre Des Lucioles

CONTACT DIFFUSION
Théâtre des Lucioles / t >
02 23 42 30 77 /
mail > theatredeslucioles@
wanadoo.fr

 
@ Théâtre des Lucioles 2017