Collectif d’acteurs


janvier 2021

avec des élèves de 2de
LYCÉE BRÉQUIGNY - Rennes

Encadrés par
Philippe Marteau & Mikaël Bernard

En partenariat avec
L’Aire Libre
St Jacques de la Lande

 

J.L. Lagarce/ D. Éribon / É. Louis

autour de la création JOURNAL - PORTRAITS DE L’ENNUI

ATELIER d’initiation théâtrale

En s’appuyant sur En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce et Retour à Reims de Didier Eribon, Philippe Marteau (metteur en scène & comédien, membre du collectif les Lucioles) et Mikaël Bernard (metteur en scène et membre de la Compagnie À corps rompus) proposent de revoir les notions d’identité et de classe sociale.

Il y a quelques années je changeais mon nom, et je devenais Édouard Louis. Un nom ce n’est pas seulement un nom, ce n’est pas qu’une succession de lettres et de syllabes mais une histoire : le nom avec lequel j’étais né, Eddy Bellegueule, me ramenait à un passé et une histoire que je n’avais pas choisis et que je voulais fuir. Pendant des mois je suis allé dans un cabinet d’avocat à Paris, le cabinet d’Emmanuel Pierrat, et j’ai constitué avec lui et ses associé.e.s le dossier pour le changement de mon nom : il fallait raconter mon histoire, mon passé, expliquer pourquoi ce changement d’identité était important pour moi. Un jour nous avons reçu une convocation au tribunal, où il fallait aller expliquer encore un peu plus à une juge pourquoi ce changement. Ce juge possédait mon identité, c’était elle qui pouvait dire si oui ou non mon désir de transformation était légitime.
Edouard LOUIS (Paris, 23 janvier 2019)

 
@ Théâtre des Lucioles 2020